De la Vigne au Crémant

Le Crémant de Bourgogne : Toute une histoire.

Découvrez La procédure d’élaboration du Crémant

LORON Louis et Fils élabore et vinifie ses Crémants de Bourgogne dans le respect des méthodes Traditionnelles depuis plus de 80 ans. C’est ce savoir faire qui lui permet de transformer vos raisins en Crémant de Bourgogne de qualité.

Vendanges manuelles en palox

(caisse ajourée)

Pendant la vendange, il s’agit de capturer la fraîcheur du fruit, celle qui exhale tous les arômes et concentre toutes les qualités.

1

Pressurage du raisin

L’extraction du jus dans le pressoir nécessite une expérience particulière pour ne récolter que le meilleur des arômes.

2

Débourbage

Le jus de raisin obtenu (moût) renferme des bourbes en suspension (débris de rafles et de pellicules, …) qui peuvent entraîner des mauvais goûts et alourdir les arômes. Spontanément, les bourbes se déposent au fond de la cuve en 18 à 24 heures, cette étape de clarification permet d’affiner l’expression aromatique et de garantir un jus clair.

3

Vinification et Assemblage

Une partie des sucres contenus dans le jus est transformée en alcool par fermentation. La rigueur de l’homme à surveiller la fragilité du processus de fermentation est déterminante dans la taille et la qualité de la bulle. Le Crémant est le résultat d’un assemblage ; savoir doser chaque cépage dans le produit fini est essentiel.

Si le Chardonnay offre sa finesse, sa souplesse et ses arômes de fleurs blanches et de pain grillé, le Gamay apporte au Crémant son jus et sa vivacité. Tel un chef d’orchestre, l’élaborateur travaille à l’harmonie des notes et des saveurs.

4

Prisse de mousse et vieillissement

Après mise en bouteille, l’ajout de liqueur de tirage va déterminer la pression en bouteille. Pendant un minimum de 12 mois, posé sur lattes, le Crémant est en gestation en attendant que la mousse se crée silencieusement, patiemment.

Peu à peu, les levures se transforment et libèrent des constituants gustatifs qui sont autant de supports d'arômes : Elles se fondent et se mêlent au vin.

5

Remuage

Les bouteilles sont ensuite mises "sur pointe" dans une cave fraîche. Le dépôt des levures mortes est rassemblé à l'extrémité du goulot par une manipulation des bouteilles sur pupitres par rotation, pendant cinq à six semaines.

6

Glaçonnage

Les goulots sont plongés dans un liquide réfrigérant à -25 °C formant un glaçon de 3 cm de haut à l’intérieur du goulot, emprisonnant ainsi le dépôt de levures.

7

le Dégorgement

Les bouteilles passent ensuite dans une dégorgeuse qui enlève la capsule ; sous l’effet de la pression, le bouchon de glace est expulsé garantissant la qualité du Crémant de Bourgogne.

8

Ajout de liqueur d’expédition

Vient alors l’ajout de la liqueur d’expédition (vin + sucre), qui en fonction de son dosage, déterminera s’il s’agit d’un Crémant de Bourgogne brut, sec ou demi-sec.

9

Bouchage et Muselage

Les bouteilles sont ensuite dirigées vers la boucheuse qui enfonce le bouchon en liège puis la museleuse pose le muselet et impose sa forme définitive au bouchon, si caractéristique au Crémant.

10

Habillage et Étiquettage

Après ce long périple, le Crémant de Bourgogne se doit d’être mis en valeur. Les bouteilles s’habillent successivement d’une coiffe sertie, d’une étiquette et contre étiquette (au dos de la bouteille), d’une collerette (autour du goulot) et, éventuellement, d’une médaille de distinction.

11

Traçabilité et Emballage

Les bouteilles sont ensuite marquées du numéro de lot pour une plus grande traçabilité. Mises en cartons, elles peuvent voyager et enfin … être dégustées.

12

Dégustation

Vous pourrez apprécier le Crémant de Bourgogne à l’apéritif mais aussi au cours d’un repas, le Crémant de Bourgogne blanc, se mariant avec les poissons et crustacés, le rouge avec la volaille et les viandes grillées et le rosé accompagnera parfaitement vos desserts. Pour mieux découvrir le goût et la richesse aromatique du Crémant de Bourgogne, LORON Louis et Fils vous recommande de le servir à une température de 6 et 8 °C. afin d’en découvrir tous les arômes.

13